Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Communication Non Violente
#1
Bonjour à toutes et à tous!
J'ai envie d'ouvrir ce sujet qui est mon domaine de prédilection. Je l'alimenterai en fonction des questions, réactions, partages que vous choisirez de faire ici  Smile
« Connect Before Correct » 
Répondre
#2
Coucou

Et bien disons que tu nous en a pas trop dit  Big Grin , c'est quoi une communication non violente pour toi ? Tongue
Sirène
Aventurière S.net
Répondre
#3
Je ne sais pas pour vous, mais en général, je n'use pas de "communication violente".
Le respect (de soi, de l'autre), un brin de sympathie (je la préfère à l'empathie parce que permet une certaine distance émotionnelle ), un langage sans ambages, éviter les amalgames et les jugements hâtifs devraient faire le gros de la recette d'une communication non violente… 

Bien à Vous,
Répondre
#4
J'ai aussi un peu de difficulté à comprendre le sujet de ce message ou le débat. Idéalement toutes communication ne devrait pas être violente, puisqu'une réponse violente ne fait qu'engendrer le même type de réponse en retour, mais on est loin de vivre dans un monde idéal...
"I'm the one who steps from the shadows, all trenchcoat and cigarette and arrogance, ready to deal with the madness. I walk my path alone... who would walk with me?" 
- John Constantine
Répondre
#5
Bonsoir!
Effectivement j’ai peu écrit et développer pour permettre un espace d’échange spontané autour du nom de la CNV et du thème en lui même .
J’aime prendre le temps quand il s’agit d'écrire Ou d'exprimer quelque chose. Je tiens plus à la qualité de la relation qu’à l’apport d’information sans vérifier avant si cet apport est en lien avec les besoins de mes interlocuteurs. Une histoire de tact auquel je tiens .
Je lis vos messages et vois pleins de pistes à explorer ... la porte ouverte par Sirène dans sa question, la notion de violence ou pas dans les mots, la recherche de « qu’est ce qui me motive à travers l’ouverture de ce sujet, quel sens cela a t’il » ....
Dans quelques jours j’ouvrirai l’ordi pour pouvoir mieux lire et répondre avec précision à chacune de vos questions ? et réaction s ?

Ça vous va comme ça?
« Connect Before Correct » 
Répondre
#6
@ Kernanna je te cite :  

 Je tiens plus à la qualité de la relation qu’à l’apport d’information sans vérifier avant si cet apport est en lien avec les besoins de mes interlocuteurs. Une histoire de tact auquel je tiens .

Dans un univers comme celui de la magie, de la sorcellerie,  des sciences occultes et ésotéristes, il y a des gens qui se retrouvent parfois confrontés à de curieuses expériences. Ou doit démarrer le tact et le sens de  conversation non violente avec eux ?, et ou doit elle être mise de côté  pour sortir l'épée ? Telle est une grande question...
La science occultes peut ouvrir la porte à des  concepts assez trash, les gens peuvent le vivre comme un discours violent quand tu les abordes avec eux sans préparation.  Exemple : la possession, la mort initatique, l'appel à la djihad etc... Quand on quête l'éveil on rêve d'autre chose que cela... On n'a pas envie d'envisager ces choses là, on l'esquive. Et on peut juger violents ceux qui sont dedans... C'est ce faisant,  ne travailler qu'avec la partie que les Kabbalistes appellent séphiroth... Autrement dit le côté blanc/lumineux de la pièce... Or le côté noir existe aussi le côté qliphotique avec son lot de cauchemards qui fit croire un jour à l'homme qu'il existe un enfer, un diable, des démons... Et le mieux au final pour les préparer et les rendre forts et lutter contre ce côté noir avant qu'il ne les rende dingues ou les pousse à se suicider pour faire taire la voix qu'ils ont dans la tête, c'est  : Même si ils ne demandent rien, recherchent autres choses, de leur en causer un peu de l'autre côté de la roue, histoire que par les grands jeux du hasard si elle part en vrille, et qu'ils viennent à être pris dans le truc, ils puissent le reconnaitre se dire : "Ah ! c'est donc cela dont j'ai entendu parler sur snet ! OK même si à l'époque je n'y ai pas cru... Je vais pouvoir gérer car je me souviens de trucs qu'ils ont dit ". Ce fut mon cas. C'est ici que j'ai croisé des kabbalistes un peu hot game, qui allaient me préparer ensuite à des trips que sans eux, sans leur discours parfois violent, je n'aurais pu encaisser tant ils ont fait trembler mes murs dans toutes leurs dimensions.

Donc parfois à vouloir user de trop de tact, à esquiver tout le côté "violent" qu'ils vivent et sont donc tentés d'exprimer, tu te prives de la possibilité de comprendre la vision des adeptes un peu sombres, et de pouvoir les aider à la rendre plus douce, en muselant leur communication qui parfois pourra prendre moultes formes d'expressions violentes, allant du cynisme à l'injure ...

Bref chaque invidividu a son alchimie, et d'après les alchimistes tu finis par en voir de toutes les couleurs... 

Sur mon forum (autrefois)  j'avais réglé le probléme de cette Communication non violente en ouvrant une section : Le ring.... Là ils pouvaient se voler dans les plumes et se traiter de tous les noms d'oiseaux, du moment que leurs mamailles ne pourrissaient pas les post de lecture et empêchaient les autres de penser, c'est tout ce que je leur demandais.... Dés que cela chauffait je les renvoyais au ring et au final, ils ont fini par s'entendre.... C'était toujours un peu chaud, mais bref : quand tu es en proie au feu alchimique c'est normal.

Cette position que je prends à titre personnelle, c'est ma position à MOI, et donc il ne faudra pas que par une communication mal qualibrée de ma part car rodée par des adeptes turbulents, tu en fasse quelque chose de personnelle... Car cela ne retire en rien que j'apprécie ce que tu dégages et salue chez toi un sens de la déontologie qu'on ne voit pas partout.

Bien à toi
Répondre
#7
Coucou!
Merci, te lire me permet déjà d’entendre ton expérience et comment tu as pris soin des espaces de communication dans ton forum ... tu me donnes aussi les moyens d’entendre à travers un langage qui t’es propre et que tu imagines potentiellement tonique pour moi, l’attention que tu portes à tous, moi y compris.

Et je lis une chose que je croise souvent .... que je qualifie d’interprétation. Soit juste en lisant le non de la CNV soit après avoir croisé des gens qui vivaient ( ou plutôt utilisaient) cette philosophie comme un outil de manipulation ou de type bisounours en fuyant le mal, l’inconfort, l’ombre ... genre new âge

Dans mon expérience et mon engagement au quotidien, ce que je souhaite vous partager ... il y a quelque chose de plus en lien avec la réalité . Et pour le tact, je le mets en œuvre dans un espace que j’aime, que je respecte , et dont je prends soins

En fait la CNV sans alliance du masculin et du féminin, du protecteur potentiellement tranchant et du nourricier, est un danger pour celui qui pense bien faire et celui qu’il pense aider

Bref ?

L’art martial permet de vivre dans le concret la qualité de notre relation au monde, et la douceur mollesse n’a jamais permis de se protéger ni de protéger l’autre

Pour cela j’admire ceux qui cheminent dans les domaines que tu as énoncé .

Bonne soirée!!
« Connect Before Correct » 
Répondre
#8
Bonjour!

Comme prévu je viens étayer le sujet en répondant à chacune et chacun :

Oui idéalement il ne devrait pas y avoir de violence dans une conversation, qu'elle soit ressentie ou exercée ( consciemment ou non ). Cela tient du langage utilisé ( les choix des mots vont faire écho à l'histoire des deux interlocuteurs), de l'intention qui anime ( anima .. une piste) l'un et l'autre et aussi de l'espace de disponibilité de chacun pour avoir conscience de là où ils se trouvent dans la relation .

C'est ici qu’apparaît pour moi la notion de troisième espace

Concernant le respect de soi et de l'autre, cela permet d'avancer dans la description de ce troisième espace : imaginez deux collines, une par interlocuteur ( ça peut être deux groupes de personnes ...). Communiquer se fait souvent en débarquant sur la colline de l'autre , sans avoir conscience alors de piétiner son territoire, ce qui lui est cher en lui assénant nos opinions (croyances, jugements ) souvent connotées par l'angle de vue bien/mal ....

Le troisième espace est pour moi une vallée où coule une rivière et qui serait une possibilité d'espace commun après un apprivoisement certain et voyant émerger un langage ayant un Sens commun . Un lieu dont la conversation et les échanges seraient nourris par l'écoute mutuelle, la réciprocité et l'impermanence

Quant à la dénomination CNV , Communication Non Violente, il s'agit d'une évolution du mot AHIMSA hindou NON ( A) - VIOLENCE ( HIMSA) dont le sens est plus subtil et relié au chemin de Gandhi . Nommer la violence , pour moi, inclus cette partie du vivant qui s'exprime quand il n' y à pas ou plus les moyens de faire autrement .
La période du positivisme à tout prix voudrait que l'on évite les connotations négatives, mais c'est nier l'équilibre entre les polarités dans lesquelles nous évoluons

Et pour te répondre Sirène, je serai plus à l'aise dans un échange vocal si le cœur t'en dit
« Connect Before Correct » 
Répondre
#9
Nous avons régulièrement des séances vocales sur le chat...

Dans l’histoire de ce site, avec toutes les croyantes différentes, il y a trop souvent des tensions et la seule chose que j’exige est le respect et la politesse. Sur ce site, beaucoup sont fermés d’esprits dans leur croyance et quand plusieurs personnes de ce type se rencontrent, ils sont incapable d’échanger parce que « leur porte est fermée ». Ça crée ce genre de tension. Mais tout peut être dit avec respect et politesse.
Zelda
Directrice générale (ou folle à lier... c'est pareil...)
Sorcellerie.net
Répondre
#10
Bonjour Zelda, merci

Je peux compter sur toi si, malgré mes précautions tu perçois une maladresse pour me la signifier?
« Connect Before Correct » 
Répondre
#11
C’est une partie de mon travail à faire sur ce site. Wink
Zelda
Directrice générale (ou folle à lier... c'est pareil...)
Sorcellerie.net
Répondre
#12
Je ne suis jamais contre un échange verbal, cependant, ce site existe depuis plusieurs décennies car il invite au partage entre tous. Une conversation privée ne permet l'échange qu'entre deux personnes, alors quand répondant sur le site, même si c'est juste par écrit, cela permet l'échange avec tout le monde.

La communication passe aussi par là à mon sens. Priver quelqu'un d'un éventuel savoir et/ou sujet intéressant, le met à l'écart et pour moi c'est déjà un début de violence verbale ou pas Wink
Sirène
Aventurière S.net
Répondre
#13
Je considère aussi que l’entêtement d’une personne qui a un esprit fermé est aussi une forme d’agression, car on vient ici pour échanger et améliorer nos connaissances et notre croyance. On vient pas ici en quête d’un maître/enseignant et il est fort désagréable quand une personne discute comme s’il était l’enseignant. Ce type de personne croit tout savoir et donc il n’y a pas échange car ce genre de personne refuse de recevoir.
C’est une forme d’agression car c’est l’équivalent de parler à un mur.
Ce qui est agréable est un échange ou on sent que la personne est réceptive à notre point de vue (ce qui ne veut pas dire qu’elle y adhère mais plutôt qu’elle y réfléchie).
Zelda
Directrice générale (ou folle à lier... c'est pareil...)
Sorcellerie.net
Répondre
#14
De mon point de vue les gens ont tellement la tête dans leur miroir de nos jours, sont tellement centrés sur leur sphére perso de l'égo que tout devient vite violence même là ou y'en a pas :
- Tu écris avec des fautes on te prends pour un âne
- Tu te forces à écrire correct on te prends pour un hautain
- Entre ce que l'un écrit et l'autre comprend y'a parfois un gouffre.

Bref y'a juste un moment ou il faut comprendre qu'importe le style de celui qui écrit, ce qui compte c'est avant tout l'idée qu'il améne avec lui et donc avant de se concentrer sur son style, faut chercher à comprendre ce qu'il dit vraiment.

Ceux qui m'ont le plus enseignée :
1/ les tziganes qui ne m'ont pas ménagée en rien me trouvant faible physiquement et mentalement
2/ Les kabbalistes qui ont été jusqu'à me traiter d'illettrée

Envers eux tous : Je dis merci merci et merci. Si j'avais fait l'éffarouchée, étais partie à les juger sur leur communication mal enrobée, qu'est ce que j'aurais loupé qu'il m'aurait fallu des années à comprendre !

Le mystère de l'occulte se cache parfois tout simplement derrière nos aversions. Suffit de faire un petit effort pour se surmonter soi même et ainsi y accéder.

Bien à vous tous
Répondre
#15
Ceux qui m'ont le plus enseignée :

2/ Les kabbalistes qui ont été jusqu'à me traiter d'illettrée  

Big Grin Permets-moi de douter de cette affirmation. Aucun véritable kabbaliste n’aurait partagé son savoir avec toi ou quiconque ici (dans quiconque, je m'inclus).

Et s’ils t’ont fourni quelques pistes à explorer, ce n’est pas pour te rapprocher de la Vérité, mais plutôt t’en éloigner…. Pour preuve, les amalgames que tu fais systématiquement entre la Kabbale et la mythologie Viking… Idea ????

Alors, pour que vous n’ayez plus jamais aucun doute sur la chose, voici qui sont ceux à qui il est donné droit d’étudier la kabbale (la Vraie, pas celle dispensée dans les livres grand public ou sur les sites ésotériques ou par quelques Kabbalistes croisés par hasard) : 

https://www.torah-box.com/halakha-time/q..._3546.html


Bien à Vous,
Vous êtes maître de votre vie et qu'importe votre prison, vous en avez les clefs
Répondre
#16
Bonjour, je vous ai lue cette nuit, Sirène, Zelda, Villa et Anissa .

Sirène je peux comprendre, après la voix est un média de communication qui me permet de retranscrire plus fidèlement mes pensées et pour te répondre il me faudra passer par un cheminement historique et l’ecrit serait coupe des émotions qui seraient mises en jeu à ce moment là
La CNV et son usage ne sont pas un Savoir mais un processus qui se goûte dans l’echange vivant d’une conversation, elle se transmet dans le Vivant. Quand je lis que cela peut priver quelqu’un absent de cet échange d’un savoir cela me fait réagir .... car je ne me positionne pas ici comme amenant un savoir ... mais en apportant un partage d’expérience.

Zelda concernant l'entêtement je te rejoins, c’est violence car entretenu par des pensées rigides qui font d’une croyance personnelle une Loi universelle . Tu sembles parler d’une expérience vécue ici, est ce un partage visant à me faire comprendre quelque chose que tu as perçu dans mes écrits ou faisant partie de l’histoire de Snet?

Villa tu nous parles de ce que j’appelle les Étiquettes , amalgames entre image et fonction, entre le Faire et l’Etre ... enfin c’est ce que je comprends. Parfois il est nécessaire de passer outre les codes de langages d’une personne si on a de la curiosité pour découvrir ce qui l’anime , c’est à dire son Intention ... parfois j’ai la force de jouer, parfois ça me fait partir en claquant la porte ... Pardonner au gens car Ils ne savent pas ce qu’ils Font ... en’moi ça répond Heureux sont les Naïfs ?

Anissa merci pour le lien, j’irai jeter un oeil
« Connect Before Correct » 
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)