Forums S.net

Venez poser vos questions, discuter et débattre sur les sujets qui vous intéressent.
  1. VillaChicoubis
  2. Voies de la Lumière
  3. jeudi, février 15 2018, 07:55 PM

 

Il y a parfois de quoi se demander pourquoi depuis toujours les hommes sont partis en quête du Graal… ?  Pourquoi une telle fascination autour de ce qui n’est finalement qu’une légende… ?  Car soyons surs que la coupe du dernier repas de Jésus n’a jamais été conservée matériellement car cette coupe dont il parle sans cesse et qu’il fait boire aux autres n’était rien d’autre que sa connexion…. Jésus était un opérateur de l’ultime capable en ouvrant sa connexion d’y entrainer les autres…Un vrai vortex ambulant...  Il va sans dire qu’une telle prérogative n’a pu être reprise au cours de l’histoire pour être enfermée dans une arche…. Derrière tous ces mots se cache en fait une expérience de pensée et finalement  à bien y réfléchir cette expérience est non seulement aléatoire dans ses résultats, mais surtout déstabilisante pour l’esprit de l’homme… Combien témoignent qu’avant tout : Ils ont eu très peur !  surprised   Si quelques uns à son contact ont développé l’illuminisme, pour le plus grand nombre cela a surtout failli les envoyer chez les fous. Sans compter tout ceux qui ont cherché sans jamais rien trouver ni comprendre…

Donc compte tenu de l’incertitude qui cerne cette expérience, pourquoi tant d’homme l’ont convoitée ?

C’est très simple car cette rencontre avec les sphères du Créateur, est aussi une rencontre avec son pouvoir….  Et quand on rencontre le pouvoir supérieur, on en revient avec des impressions, on est imprimé par ce pouvoir qu’on se met dés lors à émaner …

Une telle puissance a bien entendu stimuler de nombreuses ambitions... Avoir le pouvoir de Dieu sur Terre vous pensez bien !  money-mouth

 

Dans l’introduction du DOGME de la Haute Magie, Eliphas Lévi nous écrit :

 

 

« OUI, il existe une science qui confère à l’homme des prérogatives en apparence surhumaines ; les voici telles que je les trouve énumérées dans un manuscrit hébreu du XVIéme siècle :

 

 

Voici maintenant quels sont les privilèges et les pouvoirs de celui qui tient en sa main droite les clavicules de Schlomoh, et dans la gauche la branche d’amandier fleuri :

 

 

Aleph – Il voit dieu face à face, sans mourir, et converse familièrement avec les sept génies qui commandent à toute la milice céleste.

Beth – Il est au-dessous de toutes les afflictions et de toutes le craintes.

Ghimel –Il règne avec tout le ciel et se fait servir par tout l’enfer.

Daleth –Il dispose de sa santé et de sa vie et peut également disposer de celles des autres.

He  –Il ne peut être ni surpris par l’infortune, ni accablé par les désastres, ni vaincu par ses ennemis.

Vau – Il sait la raison du passé, du présent et de l’avenir.

Zain – Il a le secret de la résurrection des morts et la clef de l’immortalité.

 

 

Ce sont là les sept grands privilèges. Voici ceux qui viennent après :

 

 

Cheth – Trouver la pierre philosophale.

Teth – Avoir la médecine universelle.

Jod – Connaître les lois du mouvement perpétuel, et pouvoir démontrer la quadrature du cercle.

Caph – Changer en or non-seulement tous les métaux, mais aussi la terre elle-même, et les immondices même de la terre.

Lamed – Dompter les animaux les plus féroces, et savoir dire les mots qui engourdissent et charment les serpents.

Mem – Posséder l’art notoire qui donne la science universelle.

Nun –Parler savamment sur toutes choses, sans préparation et sans étude

 

 

Voici enfin les sept moindres pouvoirs du mage :

 

 

Samech – Connaître à la première vue le fond de l’âme des hommes et les mystères du coeur des femmes.

Aïn – Forcer, quand il lui plait, la nature à se livrer.

Phe – Prévoir tous ceux des évènements futurs qui ne dépendent pas d’un libre arbitre supérieur, ou d’une cause insaisissable.

Tsade – Donner sur le champ et à tous les consolations les plus efficaces et les conseils les plus salutaires.

Coph – Triompher des adversités.

Resh – Dompter l’amour et la haine.

Shin – Avoir le secret des richesses, en être le maitre toujours, et jamais l’esclave. Savoir jouir même de la pauvreté, et ne tomber jamais ni dans l’abjection ni dans la misère.

 

 

Thau – Ajouterons-nous à ces trois septénaires que le sage gouverne les éléments, qu’il apaise les tempêtes, qu’il guérit les malades en les touchant, et qu’il ressuscite les morts !"

 

Fin de citation

 

 

Dés lors il faut raison gardée, et se demander : Que penser de ces 22 pouvoirs ?

 

 

 

 

 

Lien vers Dogme et rituel 

 

http://users.skynet.be/Aranan/download/livres/N0205564_PDF_1_384.PDF

 

Extrait cité = page 87 du pdf, ou 79 du livre.

 

PS : Dogme et Rituel de la Hm par Eliphas Lévi c'est un ouvrage qu'on doit connaitre et mieux : Avoir quand on s'intéresse à tout cela.



Il existe des réponses à ce sujet, mais vous n'êtes pas autorisé à voir les réponses.